TOULOUSE FÉMININ HANDBALL


 
 
 
 
 
 

TFH -18 France / PH2J10 à Oloron

Déplacement périlleux dans le Béarn, les toulousains sont prévenues, il va falloir avoir un état d’esprit de guerrières. En cas de victoire, c’est la 3ème place. Dans le cas contraire, c’est la 4ème. 

Le début de match est appliqué compte tenu de l’enjeu du match. Nous menons 6-2 au bout de 10 minutes. Trop d’échec sur des tirs faciles et d’erreurs défensives vont permettre à Oloron de revenir et même passer devant. Oloron mène 18-15 à la pause. 

Durant la seconde période, les filles vont montrer qu’elles ont gagné du mental tout au long de leur saison. Elles appliquent les consignes, s’entraident et sont appliquées collectivement. Elles reviennent minute par minute dans le match. La cohésion et l’état d’esprit de d’équipe sont au centre du match. Sur le fil, nos roses s’imposent 29-28 chez la très bonne équipe d’Oloron. 

Les filles finissent donc 3èmes, et meilleures 3èmes. Le TFH recevra donc les finalités élite les 19 et 20 mai prochain. En 1/8ème de finale, les hautes-garonnaises recevront les varoises de Toulon. Gros challenge pour la jeune garde toulousaine. Rendez vous samedi 19 mai à 15h, pour ce huitième de finale du Championnat de France Elite entre le TFH et Toulon !!

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH02J09 à Périgueux

Périgueux, équipe que l’on joue pour la 4ème fois cette saison et que l’on a déjà gagné 3 fois. Doit-on se méfier? Périgueux joue son dernier match à domicile de la saison et souhaite bien finir chez elles.

Après un échauffement « bâclé », le début du match est trop poussif et une absence d’agressivité défensive : nous menons 3-2 à 3ème minute avec déjà 5 immanquables ! Les ballons sont montés sur grand espace, nous marquons beaucoup sur cette 1ère période (16 buts marqués) mais la défense est aux abonnés absents puisque nous encaissons 17 buts. 17 buts en 30 minutes, c’est beaucoup trop pour une équipe ambitieuse comme la notre. Peu de communication défensive et des immanquables nous font rentrer aux vestiaires avec 1 but de retard. 17-16 à la pause.

Les filles manquent-elles de confiance? Les périgourdines sont-elles supérieures à nous aujourd’hui? Périgueux veut gagner et s’en donnent les moyens. Jouant à font sur tous les ballons, s’arrachant sur chaque action, l’équipe locale joue son jeu. Au contraire, nos roses baissent la tête et se laissent envahir par l’émotion. A-t-on envie de gagner? Biensur que oui, mais nous ne nous en donnons pas les moyens. La volonté de gagner ensemble et le fait d'aller chercher la victoire nous manquent aujourd’hui. 17 buts encore encaissés sur cette 2ème période, et seulement 13 marqués. « On joue comme on s’entraine ; on gagne comme on s’échauffe ». Défaite logique 34-29 !

Remise en question permanence, exigence personnelle et individuelle, esprit d’équipe, travail et volonté de gagner ensemble, voilà les mots que l’on doit TOUS se remettre dans la tête. Nous avons désormais une semaine de pause complet pour se reposer et reprendre des forces, avant de se remettre au travail pendant 2 semaines, afin d’aller affronter Oloron, tombeur de Mérignac, afin d’aller chercher la 3ème. Aller !!

Autres résultats : Oloron 31 Mérignac 25 ; Anglet/Biarritz 27 Marmande 16.

Prochain et dernier match de la saison, dimanche 6 mai avec un déplacement à Oloron. Match à 16h.

Simon
 

-18 France TFH / PH2J08 à Mérignac

Mérignac : club pro évoluant en D2F, visant l’accession en LFH, avec son centre de formation avec ses équipes réserves en N2F et -18 France. Nous étions la première équipe à faire tomber leurs -18 France cette saison aux Argoulets (victoire 30-25). Vexées de leur défaite au match aller, Mérignac voulait sa revanche dans son grand et beau gymnase de la D2F.
Dès l’échauffement, il y a un niveau d’écart, et quel niveau ! Malgré un échauffement sérieux et appliqué des toulousaines, le début du match est très compliqué. La défense prend l’eau de tous les côtés. Changement de dispositifs défensifs : 0-6 puis 1-5… Rien y fait ! Nous prenons 16-6 en 15 minutes. Notre seul point fort qui peut déstabiliser Mérignac : le jeu sur grand espace. Et ça marche ! Mais la gardienne girondine sort les parades qu’il faut. La défense toulousaine est resserrée sur la fin de 1ère période mais l’attaque placée reste compliquée. Nous rentrons aux vestiaires avec 10 buts de retard (déjà !) sur le score de 11 à 21.
Terrifiées par le public, l’enjeu de la 2ème (significative de finalités garçonnais) et la qualité du jeu de Mérignac, les filles ont du mal physiquement. Mais mentalement, elles ne lâchent rien et s’arrachent sur chaque balle. L’écart de 10 buts est maintenu jusqu’à la 55ème minute ou nous tendons de récupérer plus de ballons par une défense haute… Mais les girondines savent attaquer une tout-terrain. Largement supérieur dans tous les compartiments du jeu, Merignac s’offre sa revanche. Défaite finale du TFH sur le lourd score de 39 à 25.
21-11 sur la 1ère demi-heure, 18-14 sur la 2nde, le jeune groupe haute-garonnais a su ne jamais baisser la tête et jouer jusqu’au bout. Face à une grosse équipe de Mérignac (la meilleure équipe rencontrée cette saison) avec des filles habituées à la N2F, nous repartons bien entendu déçus (les finalités garçonnais s’envolent) mais satisfaits du match livré par la jeune garde toulousaine. Nous avons joué ce match avec nos armes. N’oublions pas que seules 2 joueuses jouaient en -18 France l’an passé, le reste était en -15. L’avenir est pour elles !
Autres résultats : Biarritz/Anglet 25 Périgueux 23 ; Oloron 37 Marmande 29.
Prochain match, nous nous déplaceront à Périgueux le samedi 14 avril 2018. Coup d’envoi à 18h.

Simon SANGOUARD
 

-18 France TFH / PH02J06 à Marmande ( 32/23 )

Pour ce déplacement en terre lot-et-garonnaise, nous jouons l’équipe de Marmande pour la 4ème fois cette saison. Après une minute d’applaudissements en hommage à la jeune gardienne de la sélection départementale du Lot-et-Garonne décédée tragiquement en début de semaine, le match peut commencer. Nouveau plan offensif, les filles sont concentrées et veulent s’appliquer et s'impliquer pour le collectif. Le début de match est en faveur des toulousaines puisqu’elles infligent un 7-1 en 7 minutes. Après un temps mort local, nous changeons de plan défensif et le jeu se fait équilibré : 9-4 à la 15ème et 11-5 à la 18ème. Mais Marmande ne lâche pas. Quelques échecs au tir et des pertes de balles sur grand espace, les locales en profitent et nous infligent un 4-0 en 5 minutes pour revenir à 11-9 à la 23ème. Le TFH remet un peu la main sur le match et retourne aux vestiaires avec 4 buts d’avance : 16-12.

Le nouveau plan d’attaque fonctionne. Mais défensivement, des erreurs individuelles côté toulousain donnent à ce match un ton incertain. Se recentrer sur la capacité à apporter au collectif surtout défensivement ; les encouragements sont présents, l’esprit de positiver pour le bien du collectif l’est également. Les filles sont dans le projet. Aucune fille ne triche sur son attitude et sur son comportement sportif. On remet en place le plan offensif qui fonctionne. Les 15 premières minutes voient le TFH s’envoler au score en marquant 10 buts, contre 4 encaissés : 26-16 à la 45ème. Notre gardienne sort les arrêts qu'il faut : 19 sur l’ensemble du match. Les filles prennent plaisir, jouent ensemble, s’encouragent, s’investissent toutes pour le collectif et gagnent ensemble. Victoire finale 32-23.

Malgré un remaniement offensif, les filles ont su s’adapter à la nouveauté. A noter le très bon comportement individuel de l’ensemble des filles en faveur du groupe. La victoire est présente, mais le sourire également. Félicitations les filles. On continue comme ça !!

Autres résultats : Anglet/Biarritz 29 Oloron 21 ; Périgueux 19 Mérignac 27.

Prochain rendez-vous, pour le dernier match à domicile de la saison, nous recevrons Biarritz/Anglet. Coup d’envoi dimanche à 14h.

Simon Sangouard 
 

-18 France TFH / PH02J05 oloron

Pour ce dernier match de la phase aller, nous recevons une équipe inconnue : Oloron. Anxieuses par l’enjeu du match (2ème place?) et le cadre du match (Palais des Sports de la D1 du Fenix), les filles sont motivées à gagner ensemble ce match. Commençant par une 1-5, nous prenons rapidement l’eau sur des duels dans le secteur extérieur (2 cartons jaunes, 1 2’ sur les 10 premières minutes et 3 7m). Changement de plan, on passe sur une 0-6. Fortes et solidaires défensivement, les toulousaines s’entraident et jouent ensemble mais les béarnaises ne lâchent rien. Le match est équilibré : 6-6 à la 12ème, 7-7 à la 14ème et 8-8 à la 16ème. Malgré l’absence de gardienne officielle côté Oloron, les béarnaises accélèrent et nous font déjouer. Logiquement, elles prennent de l’avance : 8-10 à la 18ème et partent avec 2 buts d’avance à la pause : 13-15.

« Vous pensez vraiment qu’elles sont supérieures à nous? », voici la question posée dans le vestiaire toulousain. Il faut prendre sa chance de loin. Venues sans gardienne, les filles du coach béarnais Alain Mordefroid, ne lâchent rien et nous agressent en attaque placée. C’est sans compter sur notre gardienne (15 arrêts pour Emma au total) et la détermination des toulousaines, qui vont accélérer le jeu en seconde période sur grand espace, et ainsi utiliser leurs points forts. Elles passent devant à la 20ème (20-19) et y resteront jusqu’à la fin : 22-19 à la 44ème puis 23-20. Oloron revient à 2 buts : 26-24 à la 54ème. Le temps mort du staff toulousain repose les filles sur les fondamentaux et le jeu simple. Devant un public venu nombreux, le TFH finit son match en infligeant un 4-1 en 3 minutes. Victoire finale 33-28, contre une très belle équipe d’Oloron.

Malgré la « pression » du match au Palais des Sports de Toulouse, les filles ont su montrer leur vrai visage avec une défense agressive et solidaire. Le collectif défensif est bel et bien là. Continuons comme ça les filles !!

Autres résultats : Anglet/Biarritz 25 Mérignac 27 ; Périgueux 33 Marmande 16.

Prochain rendez-vous, et 1er match retour, nous nous déplacerons à Marmande pour le coup d’envoi à 16h30.

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH02J04 contre Périgueux

Pour la 2ème fois de la saison, nous jouons Périgueux ; Pour la 1ère fois de la saison, l’effectif ne compte que 9 filles dont 1 seule gardienne. « Ne doutons pas des forces en présence », tels sont les mots du staff toulousain. Trop tendres en défense, nous subissons le début de match : 1-3 à la 5ème puis 2-5 à la 6ème. Des doutes s’installent. Mais l’équipe a du caractère pour revenir et passer devant (7-6 à la 12ème), puis prendre quelques buts d’avance : 9-6 à la 14ème, 10-7 à la 15ème. Notre défense reprend la contrôle avec des n°1 qui assurent ! De bonnes défenses suivies d’une bonne exploitation sur grand espace nous fait prendre de l’avance : 17-13 à la 27ème. Du relâchement défensif relance Périgueux sur cette fin de 1ère période. Nous rentrons à la pause avec une avance de 2 buts : 17-15 !

Périgueux a du banc, Périgueux fait tourner. Nous avons louper le coche pour enterrer ce match avec trop de pertes de balles sur grand espace. Nous venons peut-être de louper quelque chose. C’est sans compter la 2ème période qui nous attend avec un suspense jusqu’à la 60ème minute. Emma multiplie les arrêts (15 au total). Le jeu est plus posé en attaque, le temps faible pour récupérer. +6 à la 44ème (28-22). Mais Périgueux veut jouer, et veut surtout sa victoire. Trop tendres en défense, trop relâchées, nous laissons les dordognaises jouer. Elles reviennent et nous infligeant un 7-2 en 7 minutes (30-29 à la 51ème). Le manque de banc côté toulousain commence à se faire sentir. Mais c’est sans compter la malice d’Elodie (10 buts) qui réussit le « coup de renard » et de l’efficacité de Nina (10/13) pour faire pencher le match en notre faveur. La défense fait parler, l’équipe reste unie autour d’un seul objectif : défendre ensemble à 7 ! La fin de match est haletante tant les deux équipes se donnent. Arrêt décisif sur le buzzer d’Emma… Victoire finale 33-32 !

Malgré l’effectif amoindri, le public était venu nombreux et a su porter les filles vers la victoire acquise dans la douleur. L’esprit d’équipe est bel est bien là. On continue les filles !!

Autres résultats : Marmande 20 Anglet/Biarritz 37 ; Mérignac 27 Oloron 29.

Rendez-vous le samedi 3 mars pour la réception d’Oloron au Grand Palais des Sports de Toulouse. Coup d’envoi à 16h.

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH02J03 contre Mérignac

Mérignac : l’équipe fanion évolue en D2, le plus gros club aquitain avec son centre de formation girondin. L’équipe -18 est invaincue sur la saison, ayant enchainé les larges victoires en 1ère phase (10/10), puis 2 victoires et 2 matchs sur cette deuxième phase. Mérignac est pour tous, l’ogre de la poule. Le challenge est grand et fait suite à un non-match en défense des toulousaines la semaine dernière en terre basque. Les filles vont-elles relever la tête?

Pour la première fois de la saison, les toulousaines commencent le match très appliquées en défense et font leur jeu dès les premières minutes. 1er but marqué à la 18ème seconde ! 2-0 à la 2ème minute, 3-0 à la 4ème, 4-0 à la 7ème. Le match commence plus bien côté toulousain. Les girondines sont prises à froid. Elles marquent leur 1er but à la 9ème (4-1). Avec une seule gardienne (qui à la crève!!), le TFH doit bien défendre (chose que nous n’avons pas fait la semaine dernière à Anglet). Par la suite, le jeu est équilibré, les filles se rendent coup pour coup. 7-5 à la 17ème, 9-6 à la 19ème, 12-8 à la 25ème. Les filles sont efficaces. Elles partent avec 3 buts d’avance à la pause. 14-11 pour le TFH. C’est la 1ère fois de la saison que Mérignac est mené…

« Ne rien lâcher », « ne pas gâcher le match », tels sont les mots du staff toulousain. Le jeu collectif est plus construit côté TFH mais certaines individualités girondines survolent le match. Mais nous sommes dans un sport collectif. Une grosse défense haute-garonnaise pour attaquer l’attaque de Mérignac fait récupérer les ballons pour enchainer sur grand espace. La doublette Elodie/Ines lance les temps forts sur attaque placée, tandis que Lisa enchaine les 7m (5/6). Les ailières galopent et nous scorons. 23-16 à la 45ème puis 24-17 à la 48ème. La fin de match se termine sur du relâchement toulousain mais la victoire est bien là. Victoire finale 30 à 25 !

Les filles sont les premières à faire tomber l’ogre Mérignac cette saison. Seul bémol au tableau, le fait de trouver des solutions de passe pour nos pivots. Compliqué face à une 0-6 à tendance zone, qui interdisait les relations de la base arrière avec nos pivots. Mais le gros point positif, c’est notre défense que l’on a retrouvé. C’est sans doute leur premier match référence en défense. Que l’on continue à travailler, à progresser et à s’améliorer pour viser, tous ensemble, encore plus haut...

Autres résultats : Périgueux 14 Anglet/Biarritz 30 ; Marmande 27 Oloron 36.

Rendez-vous dans 3 semaines, pour la réception de Périgueux. Coup d’envoi à 14h.

Simon Sangouard 
 

-18 France TFH / PH02J02 à Anglet/Biarritz

Pour ce déplacement dans les Pyrénées-Atlantique, les filles sont prévenues : nous allons en Aquitaine, le public sera venu nombreux pour encourager l’équipe locale et l’arbitrage sera aquitain. Il faudra être bon en défense, courir et jouer collectivement dans un état d’esprit irréprochable.

Le début du match est timide en défense. Comme à son habitude, le TFH est trop tendre sur les premières minutes. Lorsque les toulousaines marquent 1 but, les angloyes en marquent 2. Et à ce niveau de jeu, « ne pas défendre » se paie cash. 1-2 à la 3ème, 4-2 à la 6ème, 6-3 à la 6ème, 8-4 à la 10ème, 10-5 à la 15ème. L’écart est déjà important. Le temps mort du staff toulousain à la 18ème (12-7) demande de resserrer les rangs en défense, et surtout de monter les ballons. Car ça ne court pas ! L’écart continue de grimper jusqu’à la pause. Nous retournons aux vestiaires avec un retard de 8 buts (19-11).

19 buts encaissés en 30 minutes. A ce niveau de jeu, nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas défendre. La seconde période est bien meilleure : le collectif ne souhaite pas baisser la tête. A chaque ballon récupéré en défense, suivi d’une montée de balle collective, nous trouvons le chemin des filets. Mais ce n’est pas assez. Les angloyes sont supérieures à notre collectif, c’est indéniable. Leurs deux arrières dépassant 1m85, sont in-arrêtables en attaque placée. Stricte, changement de dispositif défensif, on tente des choses mais le collectif de Anglet/Biarritz composé essentiellement de 2000 et quelques 2001, est nettement supérieur au nôtre, qui lui est composé de 10 filles nées en 2002 et 2003. L’expérience et la maturité à ce niveau a parlé. Nous perdons la 2ème période d’un but (18-17) : 18 buts encaissés ! Défaite finale 37-28 !

Ce déplacement en Aquitaine ne peut être que positif puisque le groupe n’a jamais baissé les bras. Par contre, les filles devront comprendre que l’attaque ne fait pas tout dans un match. En prenant plus de 35 buts, nous ne pouvons pas gagner une rencontre. La défense est plus importante, chose que les filles devront rapidement comprendre et mettre en pratique à l’entrainement.

Autres résultats : Marmande 26 Mérignac 36 ; Périgueux 20 Oloron 33.

Rendez-vous dimanche prochain, pour la réception de Mérignac, réserve de la D2 et du centre de formation girondine. Coup d’envoi à 14h.

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH02J01 contre Marmande

Commencer la 2ème phase par une équipe déjà rencontrée deux fois n’est jamais simple, surtout que les 2 matchs avaient été compliqués. 6 changements si l’on compare à la composition de la dernière opposition, et équipe rajeunie puisque l’on part avec une 2000, deux 2001, huit 2002 et deux 2003…
Etre « expérimentées » et « matures » à ce niveau de jeu sont les deux objectifs de cette 2ème phase, avec une équipe jeune pour préparer dès maintenant, la saison 2018-2019 au niveau national.
Le début de match se veut timide de la part des deux équipes qui se regardent (1-1 à la 3ème). Les toulousaines sont trop tendres en défense (2-2 à la 4ème) et laissent les marmandaises faire leur jeu (2-4 à la 7ème). Grâce à 2 défenses performantes, enchainées à 2 montées de balle rapide, le TFH revient dans la course (4-4 à la 8ème). On peut et on doit jouer notre jeu ! Les toulousaines passent devant au score pour la 1ère fois à la 10ème (6-5), se font rejoindre 20s aprés (6-6). Quelques réglages du coaching sur la défense et on peut commencer à jouer à notre jeu. Il aura fallu 10 minutes pour que le TFH se mette réellement dans le match. 8-6 à la 12ème, 12-7 à la 18ème puis 16-8 à la 23ème : la défense commence à être agressive et à maitriser l’adversaire. Des ballons exploités sur grand espace, le jeu devient fluide, les filles ne se font pas prendre balle en main. 17-9 à la 25ème puis 18-10 à la 27ème pour finir à 21-12 à la pause.

Nous savons tous qu’avec un score de +9 à la pause, les filles peuvent se reposer sur leurs acquis. « Ne jamais se satisfaire de l’acquis », tels sont les mots de l’encadrement. L’entame de la 2ème période est hachée, quelques pertes de balle ne vont pas permettre au TFH de prendre le large. Les deux équipes vont se rendre coup pour coup par la suite. Les toulousaines tournent à différents postes, et toutes les filles prennent part au match. Encore trop d’immanquables ! Le TFH a des difficultés à creuser davantage l’écart (23-13 à la 33ème, 25-15 à la 39ème puis 27-17 à la 42ème). Mais le collectif est là. Etat d’esprit et solidarité vont permettre à l’ensemble du groupe de prendre confiance en elles (30-18 à la 44ème). Les filles se font plaisir et font plaisir au public. Elles continuent de dérouler leur jeu (33-20 à la 52ème). La fin de match se traduit par du « laisser aller » côté toulousain… 7-7 en 8 minutes. L’essentiel est fait. Victoire finale 40 à 27.

A noter le bon retour du groupe, avec l’apport de 2 cadres de l’équipe réserve (Léa et Manon), le très bon état d’esprit et le jeu collectif qui devient de plus en plus fluide. On ne se relâche pas et on continue à travailler !

Autres résultats : Mérignac 33 Périgueux 19 ; Oloron 20 Biarritz/Anglet 21.

Rendez-vous samedi prochain, pour le 1er déplacement de la 2ème phase, avec le déplacement à Biarritz/Anglet… pour savoir si nous allons être mangés à la sauce basquaise ! Coup d’envoi à 16h30.

Simon SANGOUARD
 

-18 France TFH / Match de préparation contre Tournefeuille (-18 France)

C’est à Soncourt que les -18 France du TFH ont attaqué 2018. Après 3 semaines de repos total, une séance physique jeudi (sans ballon!) et une séance handball vendredi soir, c’était pour se remettre dans le bain de la compétition que les toulousaines recevaient les -18 France de Tournefeuille. En concertation avec le coach tournefeuillais, le match se déroulera en 3 périodes de 20 minutes. 1 seule gardienne de chaque côté, le match de préparation peut commencer

1ère période : Comme à leurs habitudes, les toulousaines rentrent dans la partie très appliquées en défense, sont concentrées et protègent le but. Les tournefeuillaises n’arrivent guère à trouver de solutions. Idem de l’autre côté, Tournefeuille propose une 1-5 de zone qui gêne les toulousaines : compliqué en attaque placée ! Alors il faut bien défendre, et monter les ballons. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Autour d’une gardienne impériale, les toulousaines défendent correctement et montent les ballons. Le TFH finit la période en menant sur le score de 12 à 3.

2ème période : Pas grand chose à reprocher aux toulousaines sur cette première période. Mais attention à la communication sur le pivot et surtout, ne pas se relâcher ! Aussitôt dit, aussitôt pas fait ! Le retour des vestiaires voit Tournefeuille s’adapter et poser des problèmes à la défense toulousaine. La prise en charge du pivot n’est pas correctement réalisée. Les bras ne se lèvent pas pour les contres sur les tirs de loin. Enchaînant les montées de balle et les engagements rapides, puis les jeux de transitions, les toulousaines gardent le rythme. Mais nous restons fébriles en défense placée. Nous n’arrivons pas à défendre côté gauche. Tournefeuille en profite. Le TFH finit la période en accentuant encore un peu l’écart, et mène 26-12.

3ème période : Le mot des filles à la seconde pause : « relâchement ». Le mot du coach : « suffisance ». Pas de ça ici ! On ne suffit jamais à ce que l’on sait faire. Il faut continuer les efforts et se donner toujours un peu plus. Tournefeuille ne lâche pas et continue de nous faire mal côté gauche. Entre la prise en charge du pivot et les contres sur les tirs de loin, la défense n’est pas présente comme il le faut. Les toulousaines continuent d’enchaîner les montées de balle, le coach fait tourner le banc, et donne du temps de jeu à des filles qui habituellement en ont moins… En contre-partie, celles qui en ont beaucoup d’habitude, en ont moins aujourd’hui. Le TFH finit le match tranquillement (trop!) et s’impose sur le score de 39 à 22.

Un match de reprise n’est jamais simple. Malgré de nombreuses pertes de balle dûes aux mauvaises transmissions, les filles sont restées appliquées et concentrées. Il ne faut pas oublier qu’elles n’ont pas touché de ballons depuis 3 semaines. Il faudra continuer à travailler, à être exigeantes et persévérantes pour prétendre à jouer le haut de tableau.

Rendez-vous dimanche prochain, pour le 1er match de la 2ème phase, avec la réception de Marmande. Coup d’envoi à 12h !

Simon SANGOUARD
 

-18 FRANCE TFH / PH01J10 A GRAMAT

« Se rattraper du match aller », voici les mots du staff toulousain. Gramat avait infligé la seule défaite (23-33), le groupe devait montrer un autre visage en terre lotoise. C’est dans une salle sans chauffage que l’échauffement se prépare avec application et concentration.

Les hautes-garonnaises commencent le match au ralenti. Les 3 premières minutes sont laborieuses… les joueuses se mettent en place. Le premier but est mis à la 3’ sur un jet de 7m. Le 1er but des gramatoises est mis au bout de 10 minutes (1-5 à la 11’). Le TFH défend très bien, piège Gramat en jouant leur jeu et marque sur grand espace (3-16 à la 26ème). Les défenses s’enchainent, peu d’attaques placées sur la 1ère période. Le staff fait tourner le banc pour éviter que les filles n’aient froid. Les bonnets, les couvertures et les plaids sont de rigueur sur le banc. Faute de Gramat sur le buzzeur de la pause : coup franc direct. Rebecca se présente pour le jet franc direct… et butte sur le poteau. Elle se déboitera l’épaule droite sur ce tir, ce qui lui fera terminer le match sur cette action. Le TFH part aux vestiaires avec 13 buts d’avance (5-18).

Une mauvaise nouvelle n’arrive pas seule. La cheville d’Elodie tire trop… l’équipe finira également le match sans elle. Les toulousaines veulent continuer de montrer que le match aller n’était qu’une erreur de parcours. Elles redémarrent la partie avec un grand sérieux, puisqu’elles enchainent un 8-0 en 6 minutes. Gramat marque son 1er but de la 2ème période qu’à la 37’ (7-26). Les filles défendent plutôt bien, respectent le projet collectif, enchainent les montées de balle et le jeu de transition récemment appris, et continuent de scorer. Cela permet de donner du temps de jeu à l’ensemble des filles. Les filles restent appliquées. Avec une disqualification pour 3x 2min d’une toulousaine (10-32 à la 48’), Gramat marque 3 fois de suite en 3 minutes (13-32 à la 51’). Mais il faut bien finir… Les ailières toulousaines prennent confiance et vont jouer les pivots. Victoire finale 38 à 16. Vexé du match aller, le TFH se rattrape… La 2ème place est assurée, significative de qualification pour la Poule Haute !! 

Une bonne nouvelle n’arrive pas seule (non plus!). Dans le même temps, Marmande est allé faire match nul 29-29 à Périgueux. Score arrangeant les deux équipes pour leurs qualifications en Poule Haute également, le TFH finit donc à égalité de point avec Périgueux en tête de la Poule 2… mais devant Périgueux grâce au goal-average particulier. Petit bonus, le TFH finit 1er de la Poule 2.

La 1ère phase est donc bouclée avec l’objectif atteint. Avec 8 victoires, 1 défaite administrative et 1 défaite sportive, le TFH finit donc 1er de la Poule Haute avec la meilleure défense (216 buts encaissés) et 3ème meilleure attaque (293 buts marqués). La tirage de la 2ème phase arrive bientôt : poule de Mérignac (Bordeaux) ou poule de Bouillargues (Nîmes)? Réponse en fin de semaine prochaine !!

Prochain match le week end du 13-14 janvier 2018 pour attaquer la Phase 2. Pour le moment, il est l’heure de prendre des forces… et de savourer la trêve de Noël en famille !!
 
Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH01J09 contre Périgueux

En ce premier dimanche hivernal, la réception de Périgueux en ouverture de la Nationale 1, se tenait devant un public venu nombreux. Toulouse, la seule équipe ayant battu Périgueux cette saison. Les dordognaises sont venues pour prendre leur revanche et veulent faire déjouer les toulousaines. Douteuses de leurs capacités, les toulousaines ont besoin d’être rassurées. « Vous pouvez le faire puisque vous êtes les seules à avoir gagné Périgueux cette saison… et chez elles », tels étaient les mots du staff.

Dés l’échauffement, les filles sont appliquées, concentrées et l’esprit collectif pour remporter cette rencontre. Le début du match est appliqué (1-0 dés la 30ème seconde, 3-1 à la 4ème minute), la défense est en place (10-3 à la 11ème) mais les filles se relâchent (11-7 à la 19ème). Le collectif marque collectivement en attaque et en montée de balle, mais reste trop gentille en défense. Périgueux ne veut rien lâcher. L’envie de battre les toulousaines reste présente. La fin de la 1ère période est équilibrée. Les toulousaines rentrent aux vestiaires avec 3 buts d’avance (17-14).

Le retour des vestiaires se joue encore sous certains doutes. Périgueux revient à 2 buts (17-15 à la 31ème), les échecs aux tirs toulousains sont présents, trop de précipitations dans le duel avec la gardienne (21-18 à la 39ème). Creusant l’écart avec 6 buts d’avance (25-19 à la 42ème), les toulousaines se relâchent encore une fois. A ce niveau de compétition, on le paie cash !! Périgueux forcera une dernière fois pour revenir dans le match (25-22 à la 46ème et 28-23 à la 51ème). Le temps mort du staff toulousain à 10 minutes de la fin du match fait souffler les corps pour déconcentrer les esprits : « Les filles, il reste 10 minutes, vous n’avez pas le droit de tout gâcher ». Amené par un côté droit des grands jours (Inés 9 buts, et Nina 10 buts) et une défense côté gauche impériale, le TFH ré-accélère une dernière fois pour infliger aux dordognaises un 6-1 en 10 minutes. Victoire finale 34-24 face au leader de la poule 2. Noël approche à grands pas…

Prochain et dernier match de la phase 1, samedi prochain à 18h à Gramat.

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH1J08 contre Marmande

Pour la réception de Marmande en ce week-end de Coupe de France, les lot-et-garonnaises se déplaçaient avec la grosse équipe avec une 2000 habituellement dans le groupe de la N3. C’est donc avec du sérieux que les toulousaines devaient s’investir dans cette rencontre, et ce, dès l’échauffement.

Le début de match est équilibré, les deux équipes ne se lâchent pas. 1-1 à la 2ème minute, 2-2 à la 4ème, 3-3 à la 7ème, 5-5 à la 11ème et 8-8 à la 19ème. La prise en stricte de la demi-centre de Marmande leur pose de gros problème en attaque placée. Les deux gardiennes font mal aux têtes des joueuses, puisqu’elles enchainent les parades décisives. Deux montées de balle toulousaines vont permettre au TFH de prendre 2 buts d’avance (10-8 à la 21ème). Mais les marmandaises ne sont pas ici pour se laisser marcher sur les pieds. Elles reviennent à égalité (10-10 à la 23ème) et prennent même 2 buts d’avance (10-12 à la 26ème). La fin de période est équilibrée, Marmande garde ses 2 buts d’avance (12-14).

Dans les vestiaires, la question de l’encadrement est la suivante : chacune se donne-t-elle à 200% pour l’équipe? Va-t-on voir un autre comportement collectif? 12 buts encaissés sur la 1ère période, c’est trop! Nous devons redresser la barre. On adapte le projet défensif, on s’investit différemment pour agir au service du collectif. La seconde gardienne toulousaine enchaine les arrêts. Le TFH revient à égalité grâce à une très bonne défense (15-15 à la 34ème), et passe même à 2 buts d’avance (18-16 à la 40ème). Après avoir encaissé un 6-2 en 10 minutes, Marmande pose son temps mort. Mais les toulousaines sont motivées à bien finir le match. Plusieurs échecs aux tirs et quelques mauvais choix en attaque placée vont rendre la fin de match haletante. Marmande revient (21-19 à la 50ème) mais le TFH remet de l’application individuelle au service du collectif (23-19 à la 51ème puis 26-21 à la 58ème). Malgré les 2 derniers buts de Marmande dans la dernière minute, les toulousaines obtiennent une précieuse victoire. Score final : 26-23…

Les entrainements continuent et l’investissement de chacune doit continuer d’être encore et toujours plus important pour augmenter le niveau du groupe. Noël n’est pas encore là, il reste encore 2 matches !

Prochain match dans 2 semaines, dimanche 3 décembre à 14h aux Argoulets, pour la réception du leader Périgueux.

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH1J07 à Rodez

Pour ce déplacement dans l’Aveyron, les toulousaines devaient s’appliquer, respecter les consignes et jouer ensemble. Avec quelques changements dans le groupe, le groupe s’apprête à jouer dans une des plus grandes et belles salles de Midi-Pyrénées : l’Amphithéâtre de Rodez. Les aveyronnaises défendent en 1-5 alors qu’elles attaquent sans gardienne avec 2 pivots. Surprenant… mais pas pour les toulousaines. On ne change pas le schéma défensif. Fortes en défenses, elles commencent concentrées et appliquées puisqu'elles infligent un 3-0 aux ruthénoises en 2min. Avec un but de notre gardienne de 40m, additionné à l’application collective sur montée de balle, le TFH mène de 8 buts lors du 1er temps mort adverse (2-10 à la 15ème). Quelques petites erreurs défensives et de nombreuses maladresses sur les tirs vont permettre à Rodez de garder la distance, mais le TFH monte toujours les ballons et joue très bien sur grand espace. Nous enchaînons les buts sur montée de balle pour garder les 8 buts d’écart à la pause (9-17).
A la pause, le discours est clair : ne pas se relâcher, ne pas tricher, continuer à jouer vite, ensemble et proprement. Les hautes-garonnaises défendent très bien autour d’une gardienne qui multiplie les arrêts. Le jeu est bien organisé en attaque placée, les filles scorent sans prendre un seul but sur ce début de 2ème période. 14 buts marqués pour 0 encaissé (9-33 à la 46ème). Oui, c’est la gardienne qui marque le premier but de Rodez à la 47ème minute. Les filles continuent de bien défendre, de jouer ensemble et de se faire plaisir. Les filles haussent leur niveau d’exigence, certains comportements apparaissent enfin et le banc peut tourner. Sur cette fin de match, le coaching fait tourner le banc, les filles prennent leur responsabilité et l’équipe continue à enchaîner les ballons. Victoire finale 45 à 16 pour le TFH.
A noter le niveau et le comportement de chacune, où chacune a su, tout au long du match, hisser son exigence personnelle et son niveau individuel. Mais ce n’est pas fini, il faut continuer à être appliquée, concentrée et exigente à l’entrainement.
Prochain match samedi prochain à 16h aux Argoulets, pour la réception de Marmande.

Simon Sangouard
 

-18 France TFH / PH1J06 contre Saint-Mamet

Ayant perdues sur tapis vert au match aller alors que la victoire avait été acquise 43 à 16 en terre cantalienne, les toulousaines avaient à cœur de se remobiliser devant leur public, et surtout après leur non match face à Gramat. C’est avec 6 changements par rapport au match aller, que l’équipe s’est présentée face à l’équipe de Saint-Mamet.
Le début de match est très appliqué et très maitrisé en défense puisque les filles n’encaissent qu’un seul but dans les 10 premières minutes. Grosse ombre noir au tableau, c’est qu’elles ne marquent également qu’un seul but dans les 10 premières minutes. 3 relances trop lointaines, 5 pertes de balle sur montée de balle et 7 immanquables font que les toulousaines ne scorent pas du tout. Mais les occasions sont présentes. Le score passe à 2-1 en faveur des locales qu’à la 12ème minute. Le temps mort des visiteuses fait du bien aux locales, puisque sur les 20 dernières minutes, les toulousaines marquent 13 buts et n’en encaissent que 2. Score à la pause de 15 à 3 pour le TFH.
Toujours aussi appliquées en défense placée, les toulousaines pressent les cantaliennes et jouent leur jeu : agressives en défense et fortes en montée de balle. Le jeu en attaque placée reste encore timide mais le jeu est organisé par les demi-centres qui alternent jeu au prés et tir de loin (24-9 à la 15ème minute). Quelques réglages sont mis en défense afin d’être encore plus performantes pour enchainer les ballons sur montée de balle. L’équipe reste encore très timide due à sa jeunesse mais les hautes-garonnaises réussissent à se libérer tout au long de la 2ème période. Score sans appel et victoire finale 34 à 12.
A noter le bon arbitrage d’un jeune binôme féminin, pour leur 1er match arbitré en -18 France, qui promet un bel avenir. Pour les jeunes toulousaines, il faudra continuer à travailler à l’entrainement, à vouloir se faire mal et à être exigeantes envers elles-mêmes, si elles veulent envisager de viser mieux.
Prochain match samedi prochain à 16h dans l’amphithéâtre de Rodez.

Simon SANGOUARD
 

-18 France TFH / J05 contre Gramat

Dernier match de la phase aller contre Gramat et deuxième match à domicile, mais également devant un public venu nombreux avec notamment les -18 France du Fenix qui jouaient juste après.
L’entame du match est catastrophique, impossible d’accélérer le jeu en attaque et une défense gruyère, les filles ne sont pas dans le match. Malgré un temps mort à 10ème minute (2-7), le coaching ne sert à rien. Fébriles en défense et les laissant passer, aucune entraide et aucun collectif, les toulousaines plongent mentalement. 12-17 à la pause.
À la pause, il est demandé de jouer simple, de courir, d’aller provoquer et de jouer ensemble. Mais la deuxième période est à l’image de la première. Le coaching essaye de changer de dispositif défensif, change le plan d’attaque mais rien y fait. Gramat fait plier les hautes-garonnaises petit à petit, qui elles, sont venues pour jouer et gagner ce match. Défaite finale 33-23 et première défaite en championnat. Ajouter à cela la défaite que tapis vert du 1er match, nous nous retrouvons 4ème au classement.
Les vacances arrivent à point, certaines choses vont pouvoir être remises en questions : coaching, discours, confiance, mental et place dans le collectif.
Prochain match dans 2 semaines, avec la réception de Saint-Mamet pour le 1er match retour avec des files qui, je l’espère, auront à cœur de se rattraper. Match dimanche 5 novembre à 14h aux Argoulets...
 

-18 France TFH / J04 à Périgueux

Pour ce choc des invaincues de la Poule 2, ce déplacement dimanche après-midi se préparait sous une certaine tension dans la tête des filles. « Vous pouvez le faire. Vous pouvez gagner si vous le souhaitez et si vous mettez chacune votre individualité au service du collectif », tels étaient les mots du coach. 

Le début de match est poussif des deux côtés. La 1-5 toulousaine prend rapidement l’eau, comme la 0-6 dordognaise. Les toulousaines passent alors en 0-6. Interdisant les ballons aux ailières, le bloc central de 4 maîtrise les assauts des périgourdines. Impériale dans les cages, tant à 9m qu’en contre attaque à 6m, Emma sort un très gros match. Profitant de multiples pertes de balle en montée de balle, les bras tremblent beaucoup pour plier le match. Périgueux est encore dans la partie à la pause. Toulouse mène 12-9. 

Le retour des vestiaires se joue encore sous une certaine retenue des toulousaines. Fébriles en attaque placée, nous perdons trop de balles pour assommer le match entre les zones et les tirs hors cadre. La base arrière fait plier petit à petit la défense adverse, et le bloc de 4 assomme totalement les assauts des locales. Il se dit qu’un match se gagne en attaque, et que la première place se joue en défense. Grosse partie défensive avec une gardienne dans les plus grands jours.
Victoire finale 22-18 chez le leader invaincu. 4ème victoire en 4 matches. 

Prochain match samedi prochain, avec la réception de Gramat. Match samedi 21 octobre à 16h30 aux Argoulets...
 
Simon Sangouard
 

-18 France TFH / J03 à Marmande

Début de match équilibré entre deux formations très jeunes. Jusqu’à la 15ème minutes, les deux équipes se rendent coup pour coup (8-8). Dés lors, les toulousaines accélèrent leur jeu et marquent des buts faciles. Malgré une dizaine d’immanquables, le groupe retourne aux vestiaires avec un avantage de 4 buts (18-14).

Le discours est clair : trop d’immanquables et trop d’erreurs individuelles sur défense placée... alors il faut se bouger !! Profitant de maladresses individuelles en défense, le hautes-garonnaises font déjouer les locales. Récupérations de balle, les gardiennes tiennent leurs rôles et envoient les ailières en contre. Sur un but au buzzer des 15m, les filles l’emportent de 9 buts (36-27). Troisième victoire en 3 matches pour les toulousaines. 

Prochain match, déplacement à Périgueux, chez le leader invaincu de la poule. Match dimanche 15 octobre à 16h...

Simon Sangouard
 
 
  • Anna Darnaud
  • Assana Dagui
  • Paola Dufaut
  • Julie Milhorat
  • Nina Darricau
  • Chloé Boyer
  • Julie Pages
  • Océane Leboullenger
  • Jeanne Charrueau
  • Siham Eddami
  • Roudier Léa
  • Inès Guerza
  • Alice Mercade
  • Nour Guerza
  • Jade Goncalves
  • Lisa Krief
  • Emma Scherrer
  • Manon Dauba
  • Elodie Beeson
Anna Darnaud
Photo
Né(e) le 02/01/2002
Poste : Ailière
Numéro : 22
Surnom : Nanou
Au Club Depuis : 2015
 
 
 

HORAIRES ENTRAINEMENTS 2017/2018

Mardi 18h15 / 19H30Gymnase de Léo Lagrange
Mercredi 18h30 / 20hGymnase Marcel Cerdan
Vendredi18h15 / 19h45Gymnase des Argoulets
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
© Toulouse Féminin Handball 2018